Nous abordons le dernier trimestre  de l’année 2021 avec en arrière plan une hausse des prix de l’énergie ainsi  qu’une révision à la baisse de l’économie mondiale. Ces deux tendances ne pèsent pas encore sur le secteur financier.En effet, les principaux indices actions occidentaux ont retrouvé leurs niveaux d’avant crise.Ils touchent les plus hauts historiques et confirment par la même une tendance générale qui est positive.


Toutefois, les marchés sont clairement soucieux du contexte inflationniste . Ce dernier est essentiellement lié à la flambée des prix du pétrole ( Juin 2020: 35 $ / Novembre 2021: 78$-82$), du gaz et à des pénuries de divers composants dans l’industrie. Cela s’explique par la forte reprise économique ayant suivi la crise du covid 19. Les tensions sont palpables comme le démontre la volatilité du  fonds OFI Precious Metal au sein de nos portefeuilles. Cependant, il demeure un actif non négligeable dans le moyen-long terme.
Cette inflation  se retrouve sur tous les continents avec un risque de ralentissement de l’économie.Mais ce risque pourrait être accentué par des politiques budgétaires plus  restrictives. Nous allons arriver à la fin du « quoi qu’il en coûte » partout dans le monde.De surcroît, des hausses d’impôts pourraient également se profiler à l’horizon. Pour le moment, la croissance est attendue à 4,5 % selon le FMI.
Dans ce contexte, il nous semble intéressant de faire un focus sur la Chine. Nous avons intérêt à prendre au sérieux l’état actuel de la seconde économie mondiale.Depuis quelques mois, sous l’impulsion du Président Xi Jinping, le pays a entamé une phase d’ajustements et de réorientations. Le fonds JP MORGAN China sur lequel nous restons positionnés au sein des portefeuilles assurance vie, reste un incontournable de notre gestion diversifiée car nous avons la conviction  que la Chine reste investissable à long terme car il y a toujours un contexte favorable au développement d’entreprises de croissance.
Quand aux banques centrales, elles continuent leur pilotage des taux d’intérêt en fonction de cette période transitoire. Aussi bien la B.C.E que la FED ne presseront pas la voie vers la normalisation  monétaire à marche forcée. Ainsi, il est  prévu deux hausses de taux aux Etats-Unis et une en Europe l’année prochaine. Nous devrions y voir plus clair d’ici la fin de l’année au sujet de leurs intentions réelles.
Nous restons en ligne avec nos allocations stratégiques et nous reprendrons de nouvelles directions d’ici 2022; qui devrait être bien orientée sous l’impulsion des divers plans de relance dans les différents zones économiques mondiales.

La Loi Lemoine vrai révolution, ou suite logique ?

/ 31 mai 2022

La plupart des dispositions contenues dans la « loi Lemoine » sur l’assurance emprunteur entrent en vigueur le 1er juin. Rappel des mesures de la loi Lemoine Possibilité de résilier son assurance emprunteur à tout moment et sans frais Droit à l’oubli passant de 10 à 5 ans pour certaines pathologies (cancers et hépatite C) Suppression du questionnaire de santé pour les prêts immobiliers  dont…
En savoir plus…

« L’idéal serait de déduire ses impôts de ses impôts » (Jean Yanne)

« Rien en ce monde n’est certain, sauf la mort et les impôts » (Benjamin Franklin)

En fonction de leur département de résidence, les contribuables doivent déposer une déclaration de revenus selon un calendrier bien précis. Celui-ci vient d’être dévoilé pour 2022.

À partir du jeudi 7 avril 2022, les particuliers peuvent se rendre sur le site internet des impôts pour contrôler et/ou corriger la déclaration des revenus qu’ils ont perçus en 2021 (Impôts 2022).

Selon le département de résidence du contribuable, la date limite de déclaration en ligne est fixée au : 

  • Déclaration 2022 des revenus 2021 (2042 et annexes) :
  • Liasses fiscales si clôture de l’exercice au 31 décembre 2021 (IS= 2065SD, BIC = 2031) :
  • Déclaration 2022 des sociétés civiles :


Source : Communiqué de Bercy du 7 avril 2022

La télé déclaration sur internet est obligatoire, mais les personnes qui ne disposent pas d’internet ou ne sont pas en mesure de déclarer en ligne (personnes âgées, éloignement…) bénéficient d’une tolérance.

Pour la déclaration de revenus sur papier, la date limite est fixée au 19 mai 2022 à 23:59, y compris pour les résidents français à l’étranger. Le cachet de La Poste fait foi de la date. 
Pour ceux qui ont procédé à leur déclaration sur papier en 2021, l’administration leur adressera à nouveau un imprimé pour cette année, sauf s’ils ont demandé expressément à ne plus le recevoir par voie postale.

Déclaration automatique des revenus

Depuis l’an dernier, les foyers fiscaux qui ont été imposés sur la base des revenus pré remplis par l’administration uniquement et qui n’ont signalé aucun changement de situation (adresse, situation de famille ou création d’un acompte de prélèvement à la source) se voient proposer une déclaration des revenus dite «automatique».

Rappel :En cas de retard, des pénalités sont encourues

Les personnes concernées doivent vérifier, dans leur espace particulier du site des impôts, l’ensemble des informations connues de l’administration fiscale sur leur situation. Si aucune modification ne doit être faite, leur déclaration de revenus sera automatiquement validée, sans aucune démarche à faire.

Certains contribuables sont toutefois exclus de la déclaration automatique.

Barème 2022 :

La loi de finances pour 2022 revalorise les tranches du barème de l’impôt sur le revenu de 1,4 %, pour tenir compte de l’inflation.

Afin de contenir les effets de l’inflation sur le niveau d’imposition des ménages, les tranches du barème de l’impôt sur le revenu 2022 (revenus perçus en 2021) sont relevées de 1,4 %. En comparaison, en 2021, elles n’avaient été relevées que de 0,2 %.

Investissement locatif : ce répit accordé par le fisc aux bailleurs en meublé

Bonne nouvelle pour les bailleurs en location meublée : la loi de finances 2022 leur accorde un délai supplémentaire pour pouvoir choisir leur régime d’imposition entre BIC ou micro-BIC. Les bailleurs en exercice ont ainsi la possibilité de prolonger au-delà du 1er février leur éventuel changement de régime.

Fini la date butoir du 1er février : les bailleurs en location meublée pourront désormais choisir leur régime fiscal jusqu’au dernier jour de dépôt de leur déclaration des revenus, c’est-à-dire en mai ou juin. Dans la loi de finances 2022, qui s’applique depuis le 1er janvier dernier, les parlementaires ont en effet voté un texte allant en ce sens. Pour rappel, les bailleurs en location meublé déclarent leurs revenus dans la catégorie des Bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Au sein de cette catégorie, ils ont ensuite à choisir entre deux régimes. Le premier est le régime micro-BIC : il s’applique aux bailleurs, à condition que leurs revenus locatifs en meublé (charges comprises) n’excèdent pas 72.600 euros. Dans ce régime, les bailleurs vont pouvoir déduire 50% de leurs revenus locatifs annuels. Si les loyers annuels de notre bailleur, par exemple, sont de 20.000 euros, l’imposition ne se fera que sur la base de 10.000 de revenus.

Le second est le régime BIC. Il s’applique automatiquement aux bailleurs dont les revenus sont supérieurs à 72.600 euros. Ce dernier régime, toutefois, est également accessible aux bailleurs plus modestes, sur option auprès des services fiscaux. Une bonne nouvelle, car il permet de déduire de nombreuses charges (taxes foncières, frais de gestion, intérêt d’emprunt, etc) des revenus locatifs… et se révèle ainsi bien souvent plus avantageux financièrement ! Voilà pourquoi, pour les petits bailleurs en location meublée, il est indispensable de bien choisir entre le régime BIC et micro-BIC avant de publier sa déclaration de revenu auprès de l’administration fiscale. A la clé, plusieurs centaines d’euros, voire milliers d’euros peuvent ainsi être économisés.

Un délai de réflexion allongé pour les bailleurs

Par le passé, si les bailleurs souhaitaient opter pour le régime BIC , “ils devaient en informer l’administration fiscale avant le 1er février de l’année N”, explique Jean de Balincourt, fondateur du spécialiste de l’investissement locatif en meublée longue durée Lokizi. Depuis cette année, désormais, cette date butoir a été repoussée. L’administration fiscale permet ainsi aux bailleurs de réaliser leur changement de régime jusqu’au dernier jour de dépôt de la déclaration des revenus de l’année N-1. C’est-à-dire jusqu’en mai ou juin de l’année N. “La nouvelle loi permet aux bailleurs de gagner quatre mois de réflexion”, se réjouit-il. Le report est en effet propice aux simulations fiscales, qui permettent aux bailleurs d’évaluer l’intérêt ou non de changer de régime.

Petite précision : pour les rares bailleurs qui souhaiteraient renoncer au régime BIC, et revenir au micro-BIC, la date limite de changement d’option est désormais fixée au 2 mai, décrypte Lokizi. Initialement, ces bailleurs avaient jusqu’à la date de dépôt des déclarations pour opérer leur changement.

Barème kilométrique : revalorisation exceptionnelle de 10 % pour l’imposition des revenus 2021

/ 4 avril 2022

Face à la forte augmentation des prix de l’essence supportée, en 2021, par les salariés qui utilisent leur véhicule pour exercer leur activité professionnelle, les pouvoirs publics ont annoncé une revalorisation exceptionnelle de 10 % du barème kilométrique qui sera applicable pour l’imposition des revenus 2021. I- Rappel : dans quel cas faut-il utiliser le barème…
En savoir plus…

Immobilier : en Ile-de-France, un gisement de bureaux transformables en logements

/ 4 avril 2022

Article du particulier du 15/2/2022 relatif à un des partenaires du cabinet : Novaxia Dans une récente étude sur le bilan 2021 et les perspectives 2022 de l’immobilier tertiaire, Knight Frank relève une importante offre de bureaux obsolètes. Des locaux transformables en logements qui permettraient de lutter contre la pénurie d’immobilier résidentiel. Explications. « Près de 1,2…
En savoir plus…

Dons aux associations : le point sur les différentes réductions fiscales

/ 17 décembre 2021

Selon les organismes auxquels vous donnez, vous réduirez votre impôt de 75 % ou 66 % des sommes versées. À qui et combien pouvez-vous verser ? Près de 5 millions de foyers fiscaux ont déclaré un don en 2019 (pour un montant moyen de 560 €) et bénéficié en retour d’une réduction d’impôt. Pour y prétendre, il faut disposer d’un justificatif…
En savoir plus…

Chèques cadeaux : le plafond de défiscalisation augmenté à 250 euros par le gouvernement

/ 17 décembre 2021

Comme l’an dernier, le gouvernement va augmenter le plafond de défiscalisation des chèques cadeaux de l’année 2021, a annoncé mercredi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Cette mesure vise à soutenir le pouvoir d’achat. Détails. Distribution de (chèques) cadeaux avant l’heure. Le plafond « passera de 171 euros à 250 euros », a affirmé le ministre sur France…
En savoir plus…

Cadeaux de Noël : combien peut-on donner sans être taxé par le fisc ?

/ 17 décembre 2021

Les fêtes de fin d’année sont souvent le moment idéal pour donner de l’argent aux enfants, petits-enfants, neveux, nièces… Généralement, il s’agit de petites sommes qualifiées de « présent d’usage » car elles sont données à l’occasion d’un événement précis (les étrennes de Noël ou du jour de l’an…). Aux yeux du fisc, ce geste…
En savoir plus…

Impôt : un nouveau service pour déclarer ses revenus fonciers et ses locations plus facilement

/ 27 octobre 2021

Grâce au nouvel outil intitulé « Gérer mes biens immobiliers » mis en place sur le site internet des impôts, les propriétaires d’appartements et de maisons bénéficient d’une vision d’ensemble de tout leur patrimoine foncier. D’ici 2023, ils devront utiliser ce service pour déclarer l’identité de leurs locataires et les loyers perçus. Accessible depuis début août…
En savoir plus…

BANQUE : Pourquoi votre conseiller change tous les ans ?

/ 27 octobre 2021

« Mon conseiller bancaire ? Je ne connais même pas son nom, il change tout le temps ». Une situation dénoncée par bon nombre de clients des banques traditionnelles mais qui, année après année, n’évolue pas et a tendance à empirer. Alors qu’il n’y a jamais eu autant d’enquêtes de satisfaction et que les concepts d’expérience client et…
En savoir plus…

Dons manuels : ouverture d’un site internet pour les déclarer à l’administration fiscale

/ 20 septembre 2021

Le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance vient d’annoncer le lancement d’un site internet permettant de déclarer plus facilement les dons manuels. Une nouveauté pour répondre à la forte demande puisque les dons manuels ont représenté 280.000 opérations en 2020. Une innovation qui va toucher principalement le don manuel, tel que régi…
En savoir plus…

Pourquoi les banquiers ne parviennent pas à travailler correctement ? Le ras le bol des banquiers

/ 20 septembre 2021

Plus de banque à distance, moins d’agences… Vous le savez, vous le constatez, le secteur bancaire se transforme depuis une dizaine d’années. Les employés de banques en sont les premiers spectateurs, pour beaucoup, malheureux. Pour ces conseillères et conseillers bancaires désabusés, la baisse des effectifs couplée au mécontentement des clients, sont autant de violences qui pèsent sur leur santé,…
En savoir plus…

Une crise hors norme mais l’espoir d’une véritable reprise

/ 8 juillet 2021

Mathieu PLANE Directeur Adjoint département Analyse et Prévision OFCE Sciences Po Du jamais vu en temps de paix. L’année dernière a été celle d’un choc inédit pour l’économie mondiale comme pour l’économie française. Aucune zone du monde n’a été épargnée et la récession se mesure en plusieurs points de PIB dans la plupart des pays…
En savoir plus…

La ville de Marseille s’attaque à son tour aux locations de meublés touristiques avant la saison estivale

/ 8 juillet 2021

Marseille entend bien s’attaquer aux locations saisonnières avant la saison estivale. Les propriétaires vont devoir formuler des demandes d’autorisation dès la mise en location meublée touristique de deux résidences secondaires.  Après Paris ou Lyon et avant une saison estivale qui s’annonce chargée, la ville de Marseille a décidé de muscler sa réglementation de meublés touristiques…
En savoir plus…

Prêt immobilier : entre hypothèque et caution, comment choisir ?

/ 17 mai 2021

Négocier un taux avantageux, se pencher sur l’assurance de prêt, tout en finalisant l’achat immobilier : bien souvent, les emprunteurs s’intéressent en dernier lieu à la question de la garantie… Tout ce qu’il faut savoir avant de signer votre offre de crédit. Lorsqu’une banque vous octroie un crédit immobilier, elle veut la garantie d’être remboursée. L’assurance…
En savoir plus…

Immobilier : quel rendement attendre pour les SCPI en 2021 ?

/ 17 mai 2021

Si les dégâts de la crise actuelle ne se reflètent pas trop dans les performances, les professionnels s’attendent néanmoins à une légère baisse du rendement cette année, selon une étude de l’Ifop pour l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim). « Le rendement devrait se situer légèrement en deçà de celui de l’an passé, avec toutefois…
En savoir plus…

Le recouvrement des loyers n’aura finalement pas pénalisé les SCPI en 2020

/ 17 mai 2021

  Alors que le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM) s’est établi en moyenne à 4,18% en 2020, les SCPI auront su largement tenir le choc de la pandémie et ses conséquences économiques. Des bonnes performances permises notamment par le travail des gérants qui sont parvenus à encaisser l’essentiel des loyers contractuels l’an dernier.…
En savoir plus…

Qu’est-ce que change véritablement le nouveau barême ?

/ 12 avril 2021

Le barème définitif ancre définitivement l’entrée en vigueur de la tranche à 11%, à la place de l’ex première tranche à 14%, mais qu’est-ce que cela change concrètement ?   En pratique on constate pour une part de coefficient familial: –                Une très légère augmentation de la tranche à 0€ : le plafond est « relevé » de 20€ –                La tranche…
En savoir plus…

Les Fonds Spécialisés dans le 3ème âge ont le vent en poupe.

/ 25 mars 2021

Apres un épisode décevant en 2020, c’est aujourd’hui l’un des « pari » les plus en vogue sur les marchés. Vaccinés, pour la plupart, nos seniors seront les premiers a pouvoir consommer comme avant la crise, on peut donc légitimement penser que les industries axeront leurs investissements et leurs stratégies en direction de ce public. Qu’est ce…
En savoir plus…

La société américaine Cerberus sur le point de racheter les agences de HSBC France

/ 25 mars 2021

  Le fonds américain Cerberus, présent sur une multitude de secteurs comme l’hôtellerie ou le textile, s’apprête à racheter le réseau d’agences bancaires de HSBC France. En difficulté, l’entreprise compte 4.000 salariés et 7 à 15 milliards d’euros d’actifs. Le fonds américain s’est fait une spécialité des restructurations financières dans des secteurs où la plupart de…
En savoir plus…

FAUT IL S’EMPRESSER D’OUVRIR UN PERP AVANT LE 11 SEPTEMBRE 2020 ?

/ 27 juillet 2020

Si vous avez moins de 65 ans et que vous payez des impôts : Oui ! Pourquoi ? Pour prendre date sur un outil retraite qui ne pourra plus être souscrit à compter du 11 septembre 2020, et qui vous permettra durant vos dernières années d’activité de réduire vos revenus imposables d’environ 20.000€ à 50.000€ par contrat, tout…
En savoir plus…

Location meublée : est-il intéressant d’adhérer à un CGA (Centre de Gestion Agrée) ?

/ 15 mai 2020

Dans le cadre d’une activité de loueur en meublé déclarée au régime réel, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu égale aux deux tiers des dépenses exposées pour la tenue de la comptabilité et pour l’adhésion à un centre de gestion agréé. Cette réduction d’impôt s’applique aux exercices ouverts à compter du 1er janvier 2016,…
En savoir plus…

Crédit immobilier : La banque de France demande aux banques de mieux encadrer les conditions d’accès au crédit immobilier

/ 14 avril 2020

A la fin de l’année 2019, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a émis une recommandation forte à l’encontre des banques afin de les encourager à réduire l’octroi des crédits immobiliers. Selon la recommandation du HCSF, les banques sont trop laxistes lorsqu’elles accordent un crédit immobilier et notamment un crédit immobilier locatif. Ainsi, dans une…
En savoir plus…

Le renouveau de Marseille : L’Opération Grand Centre-Ville (2011 – 2025) pour dynamiser le centre-ville

/ 14 avril 2020

Un plan d’action appelé « Grand Centre-Ville » auquel toutes les collectivités sont associées a été lancé. La première phase a débuté en 2017, la 2de en 2018, et désormais une 3ème vague va débuter. Voyons en détail à quoi ressemble ce grand projet d’urbanisme… Cette opération poursuit un double objectif : améliorer la qualité résidentielle du centre…
En savoir plus…

Focus sur les stratégies immobilières pour constituer un patrimoine sain :

/ 24 février 2020

« L’effet de ciseau », le cercle infernal qui conduit l’investisseur immobilier locatif à la ruine, sauf à élaborer une réelle stratégie d’anticipation : Depuis quelques années, de nombreux investisseurs dans l’immobilier locatifs choisissent d’investir par l’intermédiaire d’une SCI à l’IS ou encore d’une SAS. Il s’agit simplement pour ces derniers de trouver une stratégie pour éviter l’imposition peu…
En savoir plus…

Quoi de neuf au niveau fiscal ?

/ 24 février 2020

Impôt sur le revenu : Les investisseurs en immobilier locatif visés par une campagne de redressement fiscal C’est une information importante parue discrètement dans le figaro le 18 février 2020. Bercy vient de lancer une campagne de redressement fiscal à l’encontre des propriétaires bailleurs. Il s’agit pour Bercy d’utiliser la puissance de calcul de l’intelligence…
En savoir plus…

La Retraite ? Quelle retraite ? 

/ 21 février 2020

Alors que le projet de loi sera débattu au Parlement prochainement, A.G.M. Consulting se propose de dégrossir, dans une synthèse, non exhaustive et avec quelques guillemets, le système proposé.  1/ Tous concernés ? Non, étonnement, le système de retraite universel, ne concernera que les actifs nées à partir de 1975 qui prendraient leur retraite vers 2037.…
En savoir plus…

La chute du rendement des fonds €uro !

/ 3 février 2020

Cher Client, Un des points marquants dans l’actualité patrimoniale de l’année écoulée est sans nul doute la nette dégradation des rendements des fonds €. Il est plus que temps de nous poser les bonnes questions : –                Quelles sont les vraies raisons de cette baisse généralisée ? –                La mort du fonds € est-elle inéluctable ? –                Que faire dans un…
En savoir plus…

La loi PINEL, un investissement immobilier locatif non rentable à cause d’un surcoût de 30% ?

/ 5 décembre 2019

L’Inspection Générale des Finances (IGF) vient de publier son « rapport d’évaluation du dispositif d’aide fiscale à l’investissement locatif Pinel », terme d’une mission commandée par le gouvernement. L’analyse de ce rapport est d’une grande pertinence et les conclusions semblent en parfait adéquation avec nos observations sur le terrain. Selon ce rapport : – L’investissement en immobilier locatif en…
En savoir plus…

Les fonds Obligataires datées ?

/ 20 juin 2019

Dans le contexte de baisse des rendements des fonds Euros, toutes compagnies confondues, Nous nous sommes penché sur la solution des Fonds Obligataires datées. Il s’agit de fonds de portage qui, afin de composer leur portefeuille, choisissent des obligations d’entreprises, d’Etat pays développés, émergents ou convertibles, ayant une date d’échéance proche. Ils portent ces obligations jusqu’à…
En savoir plus…

Le saviez vous ? La location meublée…

/ 11 juin 2019

La location meublée soumise au régime réel permet de bénéficier de l’amortissement du bien et de l’ensemble des frais liés à l’exploitation notamment « frais de notaires » et « frais d’agence » lors de l’acquisition du bien. La fiscalité est donc fortement réduite par rapport aux revenus fonciers voire nulle sur les dix premières années ! Cerise sur le gâteau,…
En savoir plus…

Parlons Impôt en 2019

/ 8 avril 2019

Chers clients, A quelques jours du début de la période des déclarations fiscales, voici tout d’abord quelques informations pratiques pour cette année : Depuis le 1er janvier 2019, l’impôt sur le revenu est directement prélevé sur votre salaire, retraite, etc. ou fait l’objet d’acomptes. Pour autant, la mise en œuvre du prélèvement à la source…
En savoir plus…

La Fédération Bancaire Française (FBF) a publié mercredi dernier une charte de bonnes pratiques dans un document appelé « bon usage professionnel ».dont l’objet est de faciliter la mise en œuvre de la résiliation annuelle, avec notamment la question de la date d’échéance du contrat d’assurance et l’équivalence de garantie.

La charte prévoit notamment pour faciliter la détermination des dates anniversaires : 

« concernant les dossiers pour lesquels le contrat d’assurance souscrit ne mentionne pas de date anniversaire, chaque établissement prêteur portera à la connaissance du public, au minimum, sur son site internet, l’évènement retenu pour la détermination de la date d’échéance annuelle permettant l’exercice de la résiliation annuelle (exemple : date de signature du contrat, date d’effet du contrat, date de signature de l’offre de prêt, date de signature de dernier avenant au prêt, etc…). »

Après une première loi en 1993, puis en 2017, plus de dix mois de débats parlementaires et législatifs animés allant de l’adoption de la mesure en passant par sa censure par le Conseil constitutionnel pour arriver à son rétablissement définitif, c’est enfin, pour les partisans d’une plus grande liberté en matière d’assurance emprunteur, la clôture de cette saga judiciaire.

Ainsi, grâce à la loi Bourquin (autrement appelée loi Sapin 2 puis amendement Bourquin) et à partir du 1er janvier 2018, il est désormais possible pour tous les emprunteurs de résilier chaque année son contrat d’assurance de prêt immobilier.
Pour tous les particuliers ayant souscrit un crédit immobilier, cette mesure est synonyme de belles économies !

 

Il s’agit d’une véritable révolution dans le monde bancaire pour qui l’assurance emprunteur constitue, depuis plusieurs années, une source de rentabilité extrêmement importante.

Par ailleurs, la législation qui encadrait jusqu’à présent la commercialisation de ce produit, avait placé les banques dans une position quasi oligarchique leur permettant de conquérir 85% du marché.

La bonne nouvelle :

La validation du Conseil Constitutionnel va donc ouvrir le marché au bénéfice des consommateurs.  

En effet, cette décision devrait mécaniquement impliquer un effet positif sur les prix sans pour autant dégrader la qualité globale des produits proposés sur le marché. 

Pour rappel, ceux-ci sont assujettis à des critères minimums de garanties imposés par le CCSF (Comité Consultatif du Secteur Financier).

Ces critères spécifiques et précisément recensés (garantie décès, PTIA, incapacité, invalidité, critères correspondant à la situation personnelle de l’assuré) permettent d’effectuer une comparaison claire entre les niveaux de garanties exigés par l’organisme de crédit et ceux des contrats proposés par les assureurs.

En l’espèce, la guerre des prix ne devrait pas impliquer une dégradation des garanties minimales qu’un contrat d’assurance emprunteur honorable doit intégrer.

La mauvaise nouvelle :

On peut supposer que, pour les banques, la perte de part de marché liée à ce nouveau cadre réglementaire devra être compensée.

Ainsi, des augmentations de coûts, soit sur les taux des crédits immobiliers, soit sur les commissions diverses et variées, pourraient voir le jour.

En d’autres termes, les banques pourraient être amenées à facturer des services qui aujourd’hui ne l’étaient pas, afin de retrouver les marges perdues.

En synthèse : 

La bonne nouvelle semble malgré tout l’emporter sur la mauvaise, considérant que tout ce qui permet au consommateur d’avoir d’avantage de choix, tant sur les structures de garanties que dans le domaine des prix, est positif.

Enfin cette évolution est dans l’air du temps car les approches en « package » ou en « tout inclusion » sont, à l’ère du digital et de la personnalisation, devenues hors-jeu.  

Aujourd’hui et d’une manière générale, les consommateurs sont largement informés, avertis et précis dans leurs choix et motivations.

Que les meilleurs gagnent ! »

Le Point marché de Noël

/ 5 décembre 2018

En cette fin d’année 2018, les marchés européens sont victimes d’une combinaison d’inquiétudes et ont de la peine à rentrer en territoire positif. L’Italie dans son bras de fer avec la Commission Européenne devrait trouver un accord. L’U.E. ne peut pas se permettre d’entrer dans une crise budgétaire. Bruxelles ne devra pas trop s’entêter dans…
En savoir plus…

Il va falloir apprendre à payer pour placer sans risque…

/ 12 mai 2016

En mars, la BCE a remis un coup d’accélérateur sur sa politique monétaire en annonçant une augmentation de 60 à 80 milliards d’euros par mois de son programme d’achats d’obligations, avec comme nouveauté l’éligibilité des obligations d’entreprises non financières. L’impact a été immédiat sur toutes les obligations. Les obligations émises par les Etats comme celles…
En savoir plus…

La location meublée désormais mieux définie

/ 18 novembre 2015

(Décret n°2015-587 du 29 mai 2015 sur les contrats types et décret 2015-981 du 31 juillet 2015 sur les équipements et arrêté du 29 mai 2015 sur la notice d’information.) Le bailleur doit désormais veiller à équiper son logement selon une liste recensant les éléments requis, et il est amené à respecter un contrat de bail…
En savoir plus…

Réduire son ISF 2016

/ 13 mai 2015

L’ impôt de solidarité sur la fortune suscite tous les ans de nombreuses interrogations auprès des contribuables qui ne savent plus à quel saint se vouer, tant les solutions préconisées sont nombreuses et variées.   L’ administration peut consentir à ce que les épargnants bénéficient de réductions d’ISF dans la mesure où ils investissement dans…
En savoir plus…

Investir Autrement: l’investissement entrepreneurial

/ 12 mai 2015

Les crack boursiers successifs, les fonds spéculatifs (« hedge funds »), et le rôle des traders et des banques dans la crise mondiale ont eu raison de la patience de nombreux investisseurs qui ne sont plus prêt à accepter cette volatilité sur les marchés, d’autant que la rentabilité de leurs placements n’a finalement pas toujours été au…
En savoir plus…

Contactez nous


    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    Votre message

    Petite question pour éviter les spams: