Le Point marché de Noël

En cette fin d’année 2018, les marchés européens sont victimes d’une combinaison d’inquiétudes et ont de la peine à rentrer en territoire positif.
italie-211x300L’Italie dans son bras de fer avec la Commission Européenne devrait trouver un accord. L’U.E. ne peut pas se permettre d’entrer dans une crise budgétaire. Bruxelles ne devra pas trop s’entêter dans son orthodoxie.
united-kingdom-1487005_960_720Pour ce qui est du fameux « Brexit », l’accord signé fin novembre semble engager toutes les parties sur une voie de compromis. Il reste au premier ministre britannique à convaincre ses députés.

A contrario, la macro-économie U.S. confirme sa bonne santé. La consommation se porte bien lorsqu’on analyse les ventes de détails. La Fed exprime quant à elle sa vision positive pour la fin de l’année.

Toutefois, elle a d’ores et déjà annoncé l’éventuelle suspension de sa politique de hausse de taux pour 2019.

Elle reste dans une gestion graduelle de ses taux d’intérêts.

Les élections de mi-mandat étant passées, le principal enjeu commercial entre la Chine et les USA va donner le ton de l’année prochaine.

Nous terminons une année 2018 teintée par la  forte  volatilité des marchés.

Les enjeux de 2019 seront certainement tout aussi considérables et nous allons devoir revoir nos allocations d’actifs.

Les bourses ont peut être plié en cette fin d’année mais elles n’ont pas rompu. Les dossiers à risque ne sont pas négligeables. Toutefois, les fondamentaux économiques restent solides. La question est de savoir maintenant si les marchés relèveront la tête en 2019