Les 4 principales nouveautés de 2021

Image 12-04-2021 à 17.08

1- IMPOTS.GOUV fait peau neuve :

En préambule, Bercy a annoncé ce mercredi une nouvelle version de l’application mobile Impots.gouv déjà disponible au téléchargement. « A l’ouverture de la campagne de déclaration des revenus, les usagers éligibles pourront visualiser leur déclaration automatique, ce qui constitue une avancée majeure, notamment pour les jeunes actifs », explique le communiqué.

Cette application mobile permet, en outre, de consulter ses déclarations de revenus, ses avis d’impôt sur le revenu, de taxe d’habitation, de taxe foncière…, mais aussi de payer ses impôts, d’accéder à l’historique de ses derniers paiements effectués en ligne. Il est bien sûr aussi possible de mettre à jour son profil (mail, numéro de téléphone, mot de passe, options de dématérialisation).

Une connexion plus sécurisée : l’application relookée doit permettre « de meilleures performances et un plus grand confort de navigation pour les usagers : nouveau logo, nouvel écran d’accueil, nouvelles icônes et organisation des dossiers, promet le fisc. Principales nouveautés embarquées dans cette version : nouveau design pour une présentation plus simple et fluide, connexion sécurisée (possibilité d’utiliser la fonctionnalité du téléphone de reconnaissance des empreintes digitales ou de reconnaissance faciale pour éviter la saisie systématique du mot de passe), paiements simplifiés, traduction en anglais ».

A terme, d’autres évolutions sont programmées comme l’ajout de nouvelles fonctionnalités avec l’authentification avec FranceConnect, la géolocalisation des services des impôts ou encore la messagerie sécurisée.

 

2- Taxe d’habitation : 30% en moins pour ceux qui s’en acquittent encore

Vous ne payez plus de taxe d’habitation, depuis cette année 2020 ? Sauf brusque envol de vos revenus, vous n’aurez désormais plus jamais à vous en acquitter, du moins pour votre résidence principale. La taxe d’habitation va demeurer, de façon pérenne, pour les résidences secondaires, et elle demeure encore pour l’heure pour les résidences principales des 20% des foyers les plus aisés de la population française.

En 2021, la réforme de la taxe d’habitation entre dans un second cycle, après l’exonération progressive promise lors de la campagne présidentielle pour « 80% des foyers ». Commence désormais l’exonération progressive des 20% restants, les plus aisés. Comme lors de la première phase d’exonération, ce cycle s’étend sur 3 ans : 30% de réduction en 2021, 65% en 2022 puis 100% autrement dit exonération totale (sur la résidence principale) en 2023. A savoir : la taxe d’habitation étant un impôt local, l’évolution des taux fixés par les collectivités locales peuvent toutefois atténuer la baisse attendue.

 

3- Barème de l’impôt sur le revenu : une évolution « classique » en 2021

L’impact concret d’une réforme fiscale est rarement immédiat. Ainsi la refonte du barème de l’impôt sur le revenu, décidée au printemps 2019 en réaction à la crise des Gilets jaunes, porte sur l’imposition des revenus 2020. Elle était perceptible pour nombre de contribuables en 2020 via le prélèvement à la source, mais elle se traduira réellement pour la première fois pour l’impôt à payer en 2021 sur la base des revenus 2020, suite à la déclaration à remplir au printemps 2021. Le barème définitif ancre définitivement l’entrée en vigueur de la tranche à 11%, à la place de l’ex première tranche à 14% (plus d’information dans l’article « Impôts 2021 : qu’est-ce que change véritablement le nouveau barème ? »

Le nouveau barème servira à la fois au calcul définitif de l’impôt à solder l’été prochain, ainsi qu’à mettre à jour les taux de prélèvement à la source en septembre prochain.

 

4- Réductions et crédits d’impôts :  Prolongations de plusieurs « carottes fiscales »

Jusqu’à 1 000 euros de dons à 75%. Face à la crise sanitaire, le gouvernement a relevé le seuil de dons profitant de la réduction d’impôt à 75% à 1 000 euros. Un relèvement valable pour les dons effectués aux organismes d’aide aux personnes en difficulté jusqu’au 31 décembre 2020. Finalement, suite à l’entrée en vigueur de la loi de finances pour 2021, ce seuil restera à 1 000 euros (au lieu de 553 euros en théorie) pour les dons effectués auprès de ces organismes en 2021, ce qui représente une réduction d’impôt maximale de 750 euros. Au-delà de ce seuil, c’est le taux « classique » de 66%, valable pour les autres associations d’intérêt général, qui s’appliquera.

 

Réduction Pinel prolongée mais rabotée : l’incitation fiscale à l’investissement locatif « Pinel », valable pour les projets immobiliers neufs, est prolongée jusqu’en 2024 par la loi de finances. Mais le dispositif sera progressivement rogné à partir de 2023. En attendant, la réduction (de 12%, 18% ou 21% sur 6, 9 ou 12 ans, à raison de 2% du montant investi par an) reste identique. Une évolution notable toutefois : le dispositif Pinel ne concernera désormais plus que les bâtiments d’habitation collectif, autrement dit l’acquisition d’appartements à louer dans un immeuble neuf. Plus concrètement, les maisons individuelles neuves à louer seront exclues du Pinel à compter du 1er janvier 2021, suite à l’entrée en vigueur de la loi de finances. Les projets de construction individuelle initiés avant le 1er janvier 2021 restent évidemment éligibles, la date du dépôt de la demande de permis de construire faisant foi.

 

La réduction IR-PME à nouveau à 25%. Longtemps reportée, pour des raisons de réglementation européenne, la majoration de la « réduction Madelin » de 18% à 25% est finalement appliquée depuis août 2020. Elle s’applique aussi bien à l’investissement en direct dans les PME qu’à l’investissement dans les « fonds fiscaux » FIP et FCPI. Cette réduction à 25% est prolongée en 2021 pour les mêmes investissements en direct et dans les FCPI ou FIP éligibles.

 

Plafonnement majoré pour certains investissements solidaires. Une entorse au plafonnement global des niches fiscales, de 10 000 euros par an : l’investissement en direct au capital d’entreprises solidaires d’utilité sociale (ESUS) réalisé en 2021 bénéficiera temporairement d’un plafonnement majoré de 3 000 euros (sous réserve d’aval de la Commission européenne). Plus concrètement, investir au capital d’une structure reconnue comme ESUS permettra de profiter d’une réduction IR-PME de 25%, et cette réduction pourra exceptionnellement dépasser le plafonnement global des niches fiscales. Jusqu’à 13 000 euros au total si vous utilisez pleinement ce plafonnement dérogatoire.

 

Crédit d’impôt borne de recharge électrique. La pose d’une borne de recharge pour voiture électrique était jusqu’à présent éligible au crédit d’impôt transition énergétique (CITE). Le CITE disparaît en 2021 – et MaPrimeRénov’ est étendue – : le gouvernement a donc créé un nouveau crédit d’impôt maintenant l’avantage anciennement procuré par le CITE en cas d’installation d’une borne de recharge à domicile. A compter du 1er janvier 2021, les contribuables propriétaires ou locataires pourront y prétendre pour un montant égal à 75% du montant des dépenses de pose, dans la limite de 300 euros par système de charge.

 

Le crédit d’impôt mensualisé attendra 2022. A terme, le crédit d’impôt de 50% pour l’emploi à domicile doit être « contemporanéisé » : la facture payée par les particuliers employeurs aux salariés à domicile sera divisée par deux grâce à un crédit d’impôt mensualisé. L’expérimentation a été lancée dans les départements du Nord et de Paris mais, pour l’heure, uniquement pour les particuliers employeurs bénéficiaires d’aides spécifiques (PCH, APA…). Cette expérimentation devrait théoriquement s’étendre à d’autres publics, dans les deux départements cibles, courant 2021. La généralisation à l’ensemble des particuliers utilisant la plateforme Cesu+ n’est envisagée qu’à l’horizon 2022.

Nos autres articles

-> 8 juillet 2021 - Une crise hors norme mais l’espoir d’une véritable reprise

-> 8 juillet 2021 - Les Français qui s’abonnent à la presse bénéficient désormais d’un crédit d’impôt

-> 8 juillet 2021 - La ville de Marseille s’attaque à son tour aux locations de meublés touristiques avant la saison estivale

-> 17 mai 2021 - TNS : comment déclarer vos cotisations Madelin retraite sur votre feuille d’imposition ?

-> 17 mai 2021 - Prêt immobilier : entre hypothèque et caution, comment choisir ?

-> 17 mai 2021 - Immobilier : quel rendement attendre pour les SCPI en 2021 ?

-> 17 mai 2021 - Le recouvrement des loyers n’aura finalement pas pénalisé les SCPI en 2020

-> 12 avril 2021 - Qu’est-ce que change véritablement le nouveau barême ?

-> 12 avril 2021 - Une nouveauté : la déclaration automatique

-> 12 avril 2021 - Les 4 principales nouveautés de 2021

-> 12 avril 2021 - Impôts 2021 : nouveaux seuils et plafond pour votre déclaration

-> 12 avril 2021 - Impôts 2021 : les dates limites pour déclarer vos revenus viennent d’être dévoilées

-> 12 avril 2021 - Impôts 2021 : quid des opérations réalisées via AGM Consulting ?

-> 25 mars 2021 - Les Fonds Spécialisés dans le 3ème âge ont le vent en poupe.

-> 25 mars 2021 - Plan épargne logement : ma banque peut-elle clôturer mon PEL sans mon accord ?

-> 25 mars 2021 - La société américaine Cerberus sur le point de racheter les agences de HSBC France

-> 25 mars 2021 - Devez-vous vous verser des dividendes en 2021 ?

-> 4 février 2021 - Les SCPI face au choc Covid

-> 9 novembre 2020 - TNS, attention à vos cotisations provisionnelles 2020!

-> 9 novembre 2020 - Que faire en fin d’année pour diminuer l’impôt sur les revenus de 2020 ?

-> 27 juillet 2020 - FAUT IL S’EMPRESSER D’OUVRIR UN PERP AVANT LE 11 SEPTEMBRE 2020 ?

-> 15 mai 2020 - Location meublée : est-il intéressant d’adhérer à un CGA (Centre de Gestion Agrée) ?

-> 15 avril 2020 - Impôt sur le revenu 2020 : Les nouveautés de la déclaration des revenus perçus en 2019

-> 14 avril 2020 - Crédit immobilier : La banque de France demande aux banques de mieux encadrer les conditions d’accès au crédit immobilier

-> 14 avril 2020 - Le renouveau de Marseille : L’Opération Grand Centre-Ville (2011 – 2025) pour dynamiser le centre-ville

-> 9 avril 2020 - Bourse : S’extraire de l’émotion du marché et se concentrer sur la valeur long-terme de l’entreprise

-> 24 février 2020 - Focus sur les stratégies immobilières pour constituer un patrimoine sain :

-> 24 février 2020 - Quoi de neuf au niveau fiscal ?

-> 21 février 2020 - La Retraite ? Quelle retraite ? 

-> 3 février 2020 - La chute du rendement des fonds €uro !