Réduire son ISF 2016

L’ impôt de solidarité sur la fortune suscite tous les ans de nombreuses interrogations auprès des contribuables qui ne savent plus à quel saint se vouer, tant les solutions préconisées sont nombreuses et variées.

 

L’ administration peut consentir à ce que les épargnants bénéficient de réductions d’ISF dans la mesure où ils investissement dans des domaines où l’état ne peut agir seul, faute de moyen. Par ailleurs, certains actifs par nature ne sont pas taxables : les biens professionnels ou les actifs détenus en nue propriété par exemple. En outre, d’autres actifs bénéficient d’un abattement : 30% pour la résidence principale, 10 à 20% pour des actifs moins liquides (parts de SCI, biens en indivision,..).

 

Pour faciliter la compréhension de l’optimisation de l’ISF voici les 3 niveaux sur lesquels peut agir le contribuable :
-       diminuer le montant du patrimoine taxable : via par exemple à des investissements en nue propriété ou exonérés durant la durée de placement, ou des investissements bénéficiant d’abattement de 50 à 75% (bois et forets, groupements fonciers viticoles,…)
-       la réduction d’impôt : en investissant dans des FCPI, des FIP ou des PME l’investissement réalisé donne lieu à une réduction d’ISF de 50% du montant investi.
-       Demander à bénéficier du plafonnement de l’ISF à 75% des revenus.

 

Très fréquemment il s’avère plus simple et plus efficace de recourir à la 2ème solution, car l’impact fiscal de la 1ère solution est beaucoup plus faible, et la 3ème solution ne conviendra qu’aux foyers ayant un niveau de revenu limité.

 

Exemple :

Un contribuable ayant 2M€ de patrimoine taxable sera normalement redevable de 7400€ d’ISF.

 

S’il choisit d’investir par exemple 200000€ dans un investissement en nue propriété bloqué 5 à 18 ans, et 100.000€ dans une assurance vie à capital différé sans contre assurance bloquée 8 ans (en cas de décès avant les 8 ans du contrat le client et des bénéficiaires perdent cette somme), son patrimoine taxable sera alors de 1.700.000€. Le montant d’ISF qu’il aura à régler sera alors de 5300€, soit 2100€ de moins, mais le contribuable aura du immobiliser 300.000€ de son patrimoine financier pour cela.

 

Pour obtenir le même résultat via la réduction d’impôt, le même contribuable n’aurait qu’à investir 4200€, et il aurait même pu effacer totalement son ISF en investissant 14800€ dans un placement bloqué 5 à 10 ans, avec en plus une perspective de plus value sur ce placement.

Bareme-ISF-2013