Assurances Vies : Le bon plan des Sociétés Civiles Immobilières

Pour améliorer les performances de vos contrats, notamment des fonds euros, nous avons pris le parti de nous tourner vers les supports immobiliers accessibles en assurance vie sous forme d’unités de compte (UC). 

Les plus courants sont les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) éligibles à l’assurance vie et, dans une moindre mesure, les organismes de placement collectif en immobilier (OPCI). Depuis peu, une troisième catégorie émerge : les sociétés civiles immobilières (SCI), parfois aussi appelées SC, pour sociétés civiles.

Pour améliorer les performances de vos contrats, notamment des fonds euros, nous avons pris le parti de nous tourner vers les supports immobiliers accessibles en assurance vie sous forme d’unités de compte (UC). 
Les plus courants sont les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) éligibles à l’assurance vie et, dans une moindre mesure, les organismes de placement collectif en immobilier (OPCI). Depuis peu, une troisième catégorie émerge : les sociétés civiles immobilières (SCI), parfois aussi appelées SC, pour sociétés civiles.
Des produits appréciés des investisseurs et des assureurs
En 2021, les SCI ont rapporté + 3,80 % en 2021 (contre + 2,89 % en 2020). Un résultat honorable pour un actif peu risqué : il se situe à 3 sur une échelle de risque allant de 1 (le niveau le plus faible) à 7 (le plus élevé). En plus d’être performantes, elles sont aussi liquides et peu volatiles. Les investisseurs ne s’y sont pas trompés : l’an dernier, les 31 produits disponibles en assurance vie ont collecté 3,1 milliards d’euros, soit 30 % de la collecte globale des fonds immobiliers grand public ; un chiffre en hausse de 10 % par rapport à 2020. Appréciées des particuliers, les SCI le sont, aussi, des assureurs. 
Ce qui n’est, par exemple, pas le cas des SCPI jugées par ces derniers contraignantes à gérer et pas assez liquides (ils doivent, en effet, garantir la liquidité des produits figurant dans leurs contrats). 
Quant aux OPCI, perçus comme «fourre-tout» car contenant, à la fois, des actifs financiers et immobiliers, c’est aux particuliers qu’ils n’ont pas l’air de plaire…
Bien choisir parmi les 30 SCI disponibles
Contrairement aux SCPI, qui doivent détenir des immeubles en direct et aux OPCI, contraints de conserver une poche financière minimale, les SCI peuvent librement piocher dans la palette des actifs et supports immobiliers : parts de SCPI, d’OPCI, d’OPPCI (OPCI réservés aux institutionnels), de sociétés par actions simplifiées, participations dans des clubs deals voire fonds indiciels. 
Sachez également que la sélection d’une SCI est plus difficile que celle d’une SCPI : en effet, les informations mises à disposition des investisseurs sont moins nombreuses et moins normées pour les SCI que les SCPI. Il convient d’étudier la qualité et l’expérience de la société de gestion, à sa stratégie d’investissement mais également à vos convictions personnelles, certains thèmes (santé, actifs zéro carbone, recyclage urbain ou viager) pouvant davantage vous interpeller que d’autres.
Le succès des SCI devrait perdurer, avec une offre amenée à s’élargir. Les assureurs cherchent, en effet, à dissuader les épargnants d’investir dans les fonds en euros, alors qu’ils représentent encore 85 % des encours des contrats. Les unités de comptes immobilières en général et les SCI en particulier semblent avoir de beaux jours devant elle. 

Des produits appréciés des investisseurs et des assureurs

En 2021, les SCI ont rapporté + 3,80 % en 2021 (contre + 2,89 % en 2020). Un résultat honorable pour un actif peu risqué : il se situe à 3 sur une échelle de risque allant de 1 (le niveau le plus faible) à 7 (le plus élevé). En plus d’être performantes, elles sont aussi liquides et peu volatiles. Les investisseurs ne s’y sont pas trompés : l’an dernier, les 31 produits disponibles en assurance vie ont collecté 3,1 milliards d’euros, soit 30 % de la collecte globale des fonds immobiliers grand public ; un chiffre en hausse de 10 % par rapport à 2020. Appréciées des particuliers, les SCI le sont, aussi, des assureurs. 

Ce qui n’est, par exemple, pas le cas des SCPI jugées par ces derniers contraignantes à gérer et pas assez liquides (ils doivent, en effet, garantir la liquidité des produits figurant dans leurs contrats). 

Quant aux OPCI, perçus comme «fourre-tout» car contenant, à la fois, des actifs financiers et immobiliers, c’est aux particuliers qu’ils n’ont pas l’air de plaire…

Bien choisir parmi les 30 SCI disponibles

Contrairement aux SCPI, qui doivent détenir des immeubles en direct et aux OPCI, contraints de conserver une poche financière minimale, les SCI peuvent librement piocher dans la palette des actifs et supports immobiliers : parts de SCPI, d’OPCI, d’OPPCI (OPCI réservés aux institutionnels), de sociétés par actions simplifiées, participations dans des clubs deals voire fonds indiciels. 

Sachez également que la sélection d’une SCI est plus difficile que celle d’une SCPI : en effet, les informations mises à disposition des investisseurs sont moins nombreuses et moins normées pour les SCI que les SCPI. Il convient d’étudier la qualité et l’expérience de la société de gestion, à sa stratégie d’investissement mais également à vos convictions personnelles, certains thèmes (santé, actifs zéro carbone, recyclage urbain ou viager) pouvant davantage vous interpeller que d’autres.

Le succès des SCI devrait perdurer, avec une offre amenée à s’élargir. Les assureurs cherchent, en effet, à dissuader les épargnants d’investir dans les fonds en euros, alors qu’ils représentent encore 85 % des encours des contrats. Les unités de comptes immobilières en général et les SCI en particulier semblent avoir de beaux jours devant elle. 

Nos autres articles

-> 30 janvier 2024 - RETRAITES COMPLEMENTAIRES Fin du malus Agirc-Arrco

-> 30 janvier 2024 - Pour repérer les fraudeurs le fisc utilise de plus en plus l’intelligence artificielle

-> 30 janvier 2024 - Immobilier : le marché va-t-il être inondé de passoires thermiques ?

-> 7 février 2023 - La Loi Lemoine en 2/2

-> 7 février 2023 - Un nouvel outil pour lutter contre l’épargne retraite oubliée

-> 7 février 2023 - RENDEZ-VOUS RATÉ AVEC LA VOITURE ÉLECTRIQUE : ELLE AURAIT PU S’IMPOSER DÈS 1899 (article de NOVETHIC)

-> 7 février 2023 - Assurances Vies : Le bon plan des Sociétés Civiles Immobilières

-> 10 octobre 2022 - Permis de louer : un propriétaire écope d’une amende de 15 000 euros à Marseille

-> 10 octobre 2022 - Déblocage anticipé et exceptionnel de votre épargne salariale jusqu’au 31 décembre 2022 : ce qu’il faut savoir.

-> 10 octobre 2022 - Banque : l’ex Barclays (Milleis) pourrait être vendu en 2023

-> 28 septembre 2022 - La subvention et le conventionnement ANAH, une stratégie rentable pour financer les travaux dans l’immobilier locatif ?

-> 31 mai 2022 - La Loi Lemoine vrai révolution, ou suite logique ?

-> 4 avril 2022 - Immobilier : en Ile-de-France, un gisement de bureaux transformables en logements

-> 17 décembre 2021 - Dons aux associations : le point sur les différentes réductions fiscales

-> 17 décembre 2021 - Cadeaux de Noël : combien peut-on donner sans être taxé par le fisc ?

-> 27 octobre 2021 - LE COÛT CACHÉ DU PLASTIQUE SERAIT DIX FOIS SUPÉRIEUR À SES COÛTS DE PRODUCTION, ALERTE LE WWF

-> 27 octobre 2021 - Impôt : un nouveau service pour déclarer ses revenus fonciers et ses locations plus facilement

-> 27 octobre 2021 - BANQUE : Pourquoi votre conseiller change tous les ans ?

-> 20 septembre 2021 - Dons manuels : ouverture d’un site internet pour les déclarer à l’administration fiscale

-> 20 septembre 2021 - Pourquoi les banquiers ne parviennent pas à travailler correctement ? Le ras le bol des banquiers

-> 8 juillet 2021 - La ville de Marseille s’attaque à son tour aux locations de meublés touristiques avant la saison estivale

-> 17 mai 2021 - Prêt immobilier : entre hypothèque et caution, comment choisir ?

-> 25 mars 2021 - Plan épargne logement : ma banque peut-elle clôturer mon PEL sans mon accord ?

-> 25 mars 2021 - La société américaine Cerberus sur le point de racheter les agences de HSBC France

-> 27 juillet 2020 - FAUT IL S’EMPRESSER D’OUVRIR UN PERP AVANT LE 11 SEPTEMBRE 2020 ?

-> 15 mai 2020 - Location meublée : est-il intéressant d’adhérer à un CGA (Centre de Gestion Agrée) ?

-> 14 avril 2020 - Le renouveau de Marseille : L’Opération Grand Centre-Ville (2011 – 2025) pour dynamiser le centre-ville

-> 9 avril 2020 - Bourse : S’extraire de l’émotion du marché et se concentrer sur la valeur long-terme de l’entreprise

-> 24 février 2020 - Focus sur les stratégies immobilières pour constituer un patrimoine sain :

-> 5 décembre 2019 - La loi PINEL, un investissement immobilier locatif non rentable à cause d’un surcoût de 30% ?