Cadeaux de Noël : combien peut-on donner sans être taxé par le fisc ?

Les fêtes de fin d’année sont souvent le moment idéal pour donner de l’argent aux enfants, petits-enfants, neveux, nièces… Généralement, il s’agit de petites sommes qualifiées de « présent d’usage » car elles sont données à l’occasion d’un événement précis (les étrennes de Noël ou du jour de l’an…).

Aux yeux du fisc, ce geste échappe aux droits de donation et n’entre pas en compte dans la succession, tant que le montant cédé reste en rapport avec le train de vie, aux ressources et aux habitudes du donateur.

New Year Peace Love Care

En effet, lorsqu’un généreux parent ou grands-parents offre une belle « enveloppe » au point que l’on peut estimer qu’elle appauvrit celui qui la donne, le cadeau est alors considéré comme un don. La requalification peut intervenir lors d’un contrôle fiscal.

Quand le cadeau devient un don aux yeux du fisc :

Comme l’explique Me Antoine Hurel, porte-parole des notaires du Grand Paris, « dès lors que le présent d’usage est requalifié en don manuel, les particuliers ont tout intérêt à utiliser les cagnottes fiscales existantes, de façon à faire jouer les exonérations et abattements légaux ».

En pratique, un parent peut donner jusqu’à 100 000 € à chacun de ses enfants sans payer de droits, tous les 15 ans. Cet abattement se cumule avec un autre abattement d’un montant de 31 865 € accordé tous les 15 ans pour les dons d’argent, si le parent est âgé de moins de 80 ans et si l’enfant est majeur. Au-delà, des droits sont à régler.

À défaut de paiement, l’administration fiscale réclame le paiement des droits de donation, des intérêts de retard et des pénalités pour toutes les donations portées à sa connaissance et qui ont moins de 15 ans au jour du décès pour chaque bénéficiaire, héritier du donateur décédé.

Coté formalités, le bénéficiaire peut déclarer en ligne le don d’argent reçu sur son espace particulier du site des impôts ou directement auprès du service chargé de l’enregistrement de son domicile, un imprimé 2735 en double exemplaire.

Toutefois, cette démarche n’est pas sans conséquence sur le plan civil, car les conséquences financières peuvent être lourdes pour celui qui reçoit l’argent.

…. Voire une avance sur héritage :

Si les sommes données ne présentent pas les critères du présent d’usage (ex. si elles sont trop élevées par rapport à la fortune du donateur) et sont requalifiées en don manuel, elles sont alors rapportables et réévaluées lors de la succession du donateur (c.civ. art. 843).

Ainsi, dans le cas où un père donne exactement la même enveloppe à ses deux enfants, il faudra regarder, à son décès, comment les fonds ont été employés. Lorsque cette somme d’argent a servi à acquérir un bien, le montant rapportable correspond alors à la valeur de ce bien au jour du partage. Si, de ce fait, le don manuel porte atteinte à la réserve des héritiers, le donataire devra indemniser la succession du donateur par le biais d’une indemnité de réduction.

Pour éviter que le présent d’usage ne se transforme en « cadeau empoisonné », Me Antoine Hurel recommande de passer par un notaire.

 

Une donation-partage pour éviter les cadeaux « empoisonnés » :

Quelle que soit l’utilisation des capitaux par les enfants et/ou petits-enfants, le notaire prendra en compte seulement le montant du don à la date de la donation. « La répartition entre les descendants s’effectuera alors de façon égalitaire, avec dispense de rapport», précise Me Hurel.

Dès lors que les parents souhaitent donner une « belle » enveloppe à leurs enfants, le professionnel leur recommande de tenir compte des abattements et exonérations fiscales, mais également de passer par un notaire afin qu’il établisse une donation-partage.

Rappelons que les donations « classiques » faites par le passé peuvent également être réintégrées à l’acte notarié, ce qui permettra aux enfants de bénéficier du gel des valeurs des sommes versées.

Nos autres articles

-> 1 décembre 2022 - Bourse : le secteur de la tech a perdu 7.400 milliards de dollars en un an

-> 10 octobre 2022 - Permis de louer : un propriétaire écope d’une amende de 15 000 euros à Marseille

-> 10 octobre 2022 - Déblocage anticipé et exceptionnel de votre épargne salariale jusqu’au 31 décembre 2022 : ce qu’il faut savoir.

-> 10 octobre 2022 - Banque : l’ex Barclays (Milleis) pourrait être vendu en 2023

-> 6 octobre 2022 - Le Point marché de David 10

-> 28 septembre 2022 - La subvention et le conventionnement ANAH, une stratégie rentable pour financer les travaux dans l’immobilier locatif ?

-> 31 mai 2022 - La Loi Lemoine vrai révolution, ou suite logique ?

-> 4 avril 2022 - Immobilier : en Ile-de-France, un gisement de bureaux transformables en logements

-> 17 décembre 2021 - Dons aux associations : le point sur les différentes réductions fiscales

-> 17 décembre 2021 - Cadeaux de Noël : combien peut-on donner sans être taxé par le fisc ?

-> 27 octobre 2021 - LE COÛT CACHÉ DU PLASTIQUE SERAIT DIX FOIS SUPÉRIEUR À SES COÛTS DE PRODUCTION, ALERTE LE WWF

-> 27 octobre 2021 - Impôt : un nouveau service pour déclarer ses revenus fonciers et ses locations plus facilement

-> 27 octobre 2021 - BANQUE : Pourquoi votre conseiller change tous les ans ?

-> 20 septembre 2021 - Dons manuels : ouverture d’un site internet pour les déclarer à l’administration fiscale

-> 20 septembre 2021 - Pourquoi les banquiers ne parviennent pas à travailler correctement ? Le ras le bol des banquiers

-> 8 juillet 2021 - La ville de Marseille s’attaque à son tour aux locations de meublés touristiques avant la saison estivale

-> 17 mai 2021 - Prêt immobilier : entre hypothèque et caution, comment choisir ?

-> 25 mars 2021 - Plan épargne logement : ma banque peut-elle clôturer mon PEL sans mon accord ?

-> 25 mars 2021 - La société américaine Cerberus sur le point de racheter les agences de HSBC France

-> 27 juillet 2020 - FAUT IL S’EMPRESSER D’OUVRIR UN PERP AVANT LE 11 SEPTEMBRE 2020 ?

-> 15 mai 2020 - Location meublée : est-il intéressant d’adhérer à un CGA (Centre de Gestion Agrée) ?

-> 14 avril 2020 - Le renouveau de Marseille : L’Opération Grand Centre-Ville (2011 – 2025) pour dynamiser le centre-ville

-> 9 avril 2020 - Bourse : S’extraire de l’émotion du marché et se concentrer sur la valeur long-terme de l’entreprise

-> 24 février 2020 - Focus sur les stratégies immobilières pour constituer un patrimoine sain :

-> 5 décembre 2019 - La loi PINEL, un investissement immobilier locatif non rentable à cause d’un surcoût de 30% ?

-> 11 juin 2019 - Le saviez vous ? La location meublée…

-> 5 décembre 2018 - La Garantie Emprunteur, vrai enjeu du Crédit…

-> 28 août 2018 - Taxe foncière : Comment bénéficier d’une exonération totale ou partielle ?

-> 19 juin 2018 - La LOI PACTE : Quel développement de l’épargne salariale et retraite ?

-> 12 mai 2016 - Il va falloir apprendre à payer pour placer sans risque…