Il va falloir apprendre à payer pour placer sans risque…

En mars, la BCE a remis un coup d’accélérateur sur sa politique monétaire en annonçant une augmentation

de 60 à 80 milliards d’euros par mois de son programme d’achats d’obligations, avec comme nouveauté

l’éligibilité des obligations d’entreprises non financières. L’impact a été immédiat sur toutes les obligations.

Les obligations émises par les Etats comme celles émises par les entreprises, y compris celles à risque plus

important, se sont fortement appréciées. Ces achats massifs de la BCE posent de sérieux problèmes pour la

gestion en placement obligataire « bon père de famille ». D’une part, elles ont pour conséquence d’écraser

les rendements des obligations. Ainsi, le taux de rémunération d’une obligation allemande est désormais

négatif sur la plupart des maturités, allant de -0.46% pour une obligation à 1 an à -0.003% pour une obligation

à 9 ans ! D’autre part, l’achat massif d’obligations par la BCE crée une pénurie d’obligations achetables par

les fonds obligataires. Bientôt les banques commenceront à faire payer les gros dépôts à leurs clients

entreprises ou riches particuliers…le monde à l’envers.

L’impact sur l’économie réelle reste à démontrer. Avec une croissance faible de 1.5%, un taux de chômage

élevé et des prix en recul de 0.2% sur un an, les doutes et les critiques sur l’efficacité d’une telle politique

monétaire se font de plus en plus entendre.

Les marchés d’actions ont aimé cette musique, ils se sont ressaisis sur le mois de mars, les actions mondiales

s’inscrivent en hausse de 2.4% et les actions européennes gagnent 2.7%. La hausse est plus modérée sur les

valeurs françaises, le CAC 40 progresse de 0.7%.

Aux Etats-Unis, malgré une bonne dynamique de croissance, une consommation robuste des ménages, et

une croissance soutenue des créations d’emplois, la Réserve Fédérale semble tergiverser sur le rythme et le

calendrier de ses prochaines hausses de taux. Les marchés anticipent désormais non plus 4 mais 2 hausses

de taux au cours de l’année. Les actions américaines en ont profité, progressant de plus de 7% ! En revanche,

les résultats et les marges des entreprises américaines continuent de se dégrader, menaçant les futurs

investissements. Attention à la valorisation des actions américaines qui se situent au-dessus de sa moyenne

de long terme.

Nos autres articles

-> 1 décembre 2022 - Bourse : le secteur de la tech a perdu 7.400 milliards de dollars en un an

-> 10 octobre 2022 - Permis de louer : un propriétaire écope d’une amende de 15 000 euros à Marseille

-> 10 octobre 2022 - Déblocage anticipé et exceptionnel de votre épargne salariale jusqu’au 31 décembre 2022 : ce qu’il faut savoir.

-> 10 octobre 2022 - Banque : l’ex Barclays (Milleis) pourrait être vendu en 2023

-> 6 octobre 2022 - Le Point marché de David 10

-> 28 septembre 2022 - La subvention et le conventionnement ANAH, une stratégie rentable pour financer les travaux dans l’immobilier locatif ?

-> 31 mai 2022 - La Loi Lemoine vrai révolution, ou suite logique ?

-> 4 avril 2022 - Immobilier : en Ile-de-France, un gisement de bureaux transformables en logements

-> 17 décembre 2021 - Dons aux associations : le point sur les différentes réductions fiscales

-> 17 décembre 2021 - Cadeaux de Noël : combien peut-on donner sans être taxé par le fisc ?

-> 27 octobre 2021 - LE COÛT CACHÉ DU PLASTIQUE SERAIT DIX FOIS SUPÉRIEUR À SES COÛTS DE PRODUCTION, ALERTE LE WWF

-> 27 octobre 2021 - Impôt : un nouveau service pour déclarer ses revenus fonciers et ses locations plus facilement

-> 27 octobre 2021 - BANQUE : Pourquoi votre conseiller change tous les ans ?

-> 20 septembre 2021 - Dons manuels : ouverture d’un site internet pour les déclarer à l’administration fiscale

-> 20 septembre 2021 - Pourquoi les banquiers ne parviennent pas à travailler correctement ? Le ras le bol des banquiers

-> 8 juillet 2021 - La ville de Marseille s’attaque à son tour aux locations de meublés touristiques avant la saison estivale

-> 17 mai 2021 - Prêt immobilier : entre hypothèque et caution, comment choisir ?

-> 25 mars 2021 - Plan épargne logement : ma banque peut-elle clôturer mon PEL sans mon accord ?

-> 25 mars 2021 - La société américaine Cerberus sur le point de racheter les agences de HSBC France

-> 27 juillet 2020 - FAUT IL S’EMPRESSER D’OUVRIR UN PERP AVANT LE 11 SEPTEMBRE 2020 ?

-> 15 mai 2020 - Location meublée : est-il intéressant d’adhérer à un CGA (Centre de Gestion Agrée) ?

-> 14 avril 2020 - Le renouveau de Marseille : L’Opération Grand Centre-Ville (2011 – 2025) pour dynamiser le centre-ville

-> 9 avril 2020 - Bourse : S’extraire de l’émotion du marché et se concentrer sur la valeur long-terme de l’entreprise

-> 24 février 2020 - Focus sur les stratégies immobilières pour constituer un patrimoine sain :

-> 5 décembre 2019 - La loi PINEL, un investissement immobilier locatif non rentable à cause d’un surcoût de 30% ?

-> 11 juin 2019 - Le saviez vous ? La location meublée…

-> 5 décembre 2018 - La Garantie Emprunteur, vrai enjeu du Crédit…

-> 28 août 2018 - Taxe foncière : Comment bénéficier d’une exonération totale ou partielle ?

-> 19 juin 2018 - La LOI PACTE : Quel développement de l’épargne salariale et retraite ?

-> 12 mai 2016 - Il va falloir apprendre à payer pour placer sans risque…